Elections du Bundestag 2021 : l′Europe et l′immigration | International | DW

Onze millions de téléspectateurs allemands ont suivi dimanche soir [12.9.21] le « Triell » cette sorte de « duel à trois » – entre les trois principaux candidats à la chancellerie – sur la télévision publique : le conservateur Armin Laschet (CDU), le social-démocrate Olaf Scholz et l’écologiste Annalena Baerbock.

Les élections législatives allemandes auront lieu le 26 septembre prochain

Les élections législatives allemandes auront lieu le 26 septembre prochain

Politique intérieure

Les grands thèmes dont ils débattent durant cette campagne électorale touchent essentiellement à la politique intérieure : les retraites, la politique fiscale, la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus, l’éducation et la santé. La lutte contre le réchauffement climatique et les moyens d’accéder à la transition énergétique occupent aussi une place de choix.

>>> Lire aussi : Le carnet électoral de Reliou Koubakin : l’étape de Postdam

En revanche, dans les médias, la politique d’immigration et l’Union européenne passent au second plan de la campagne. Mais chacun des trois grands partis a des positions claires sur la question.

CDU/CSU

Les conservateurs (CDU/CSU) prônent une plus grande coopération entre les démocraties du monde. Au sein de l’Europe, ils veulent par exemple que les services de police puissent échanger davantage de données pour renforcer la lutte contre la criminalité. C’est la vieille idée d’un FBI européen.

Les conservateurs prônent également un renforcement des prérogatives de l’agence Frontex pour la surveillance des frontières extérieures de l’Union européenne, davantage d’investissements dans les pays d’origine des demandeurs d’asile pour mieux remédier aux causes de l’émigration, et un examen des dossiers de demandes d’asile à l’extérieur de l’Europe.

Olaf Scholz, candidat SPD

Olaf Scholz, candidat SPD

SPD

Les sociaux-démocrates pour leur part sont favorables à une généralisation, pour les immigrés, de la possibilité d’obtenir la double nationalité.

Ils s’opposent aux expulsions vers les pays qui ne sont pas considérés comme sûrs et aux restrictions faites aux migrants sur le marché de l’emploi.

Pour ce qui est de l’asile, ils veulent une réforme des accords de Dublin et une répartition plus juste des réfugiés entre les Etats européens.

Bündnis 90/Die Grünen

Les écologistes de Bündnis 90/Die Grünen soutiennent aussi l’Union européenne mais ils veulent qu’elle mise davantage sur le social et commuer le pacte de stabilité en un mécanisme d’investissement qui serait placé sous le contrôle du Parlement européen.

Annalena Baerbock, candidate écologiste

Annalena Baerbock, candidate écologiste

Quant aux immigrés non-européens vivant en Allemagne, les Verts proposent de leur accorder, au bout de cinq ans de séjour, un droit permanent à rester. Ils voient l’Allemagne comme un pays « d’immigration diverse », qui doit permettre aux étrangers de venir se former ou travailler en Allemagne grâce à des bourses et des visas simplifiés.

Enfin, les écologistes s’opposent aux expulsions vers les pays en guerre ou en crise et veulent stopper celles vers la Syrie ou l’Afghanistan.

Pour rappel, une quarantaine de partis présentent au moins une liste de candidats à la députation dans au moins un des seize Länder.

Pour en savoir plus sur les programmes politiques, voir ce site (en allemand) : https://www.bundestagswahl-2021.de/wahlprogramme




Source link

Check Also

30 000 caméras-piétons bientôt déployées dans la police (REPORTAGE) — RT en français

30 000 caméras seront déployées avant le 1er octobre afin de clarifier les litiges portant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *