Éducation nationale : Une rentrée scolaire qui s’annonce difficile

La rentrée scolaire, prévue initialement pour le 7 septembre mais décalée au 21 en raison de la crise sanitaire, se déroule dans des conditions des plus difficiles, selon un syndicat de l’éducation nationale. «Les conditions sont beaucoup plus difficiles que l’année précédente.

Cette année, nous avons à faire au variant Delta du coronavirus plus contagieux et plus dangereux. Même si la contamination diminue, le danger est toujours présent ! Ce variant touche tout le monde, y compris les enfants. Il y a un risque que les collégiens et les lycéens soient contaminés», s’inquiète Boualem Amoura, président du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef), joint hier par téléphone. Ce dernier pointe aussi d’autres problèmes qui risquent de compliquer davantage la rentrée des classes. «Il y a la crise de l’eau qui sévit à travers tout le pays. L’application du protocole sanitaire exige d’avoir un accès régulier à l’eau pour les élèves et le personnel de l’éducation.

A cela s’ajoutent les incendies survenus dans certaines wilayas du pays et qui ont fait des ravages. Il y a des communes où les établissements scolaires ont été très endommagés par ces incendies. Il faut les réparer et trouver des places pédagogiques pour les élèves dont les écoles ont été ravagées par les incendies», a-t-il ajouté.

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Le drapeau national mis en berne pendant trois jours

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé hier la mise en berne du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *