Éducation : les 3 obstacles qui se dressent devant la rentrée scolaire


Les représentants du secteur de l’éducation ont subordonné la réussite de la rentrée prochaine à la disponibilité des conditions sanitaires, matérielles et morales nécessaires aux employés du secteur et aux élèves pour éviter toute complication.

Le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la formation, Boualem Amoura, estime que l’ouverture des établissements d’enseignement pour la vaccination, à partir du 22 août, est considérée comme tardive, car elle intervient seulement une semaine avant l’entrée scolaire prévue pour le 29 août.

Il a estimé que la vaccination d’environ 840 000 salariés du secteur est très difficile, sans parler du manque de temps, en plus du fait que tous les travailleurs ne sont pas convaincus de la vaccination au milieu des doutes et des craintes de certains, ce qui rend difficile la prochaine rentrée scolaire.

Amoura a souligné la nécessité d’étudier les possibilités dans leur ensemble avant de trancher sur une date de reprise, et de faire face aux crises en suspens, notamment la crise de l’eau et la restauration des écoles, notamment celles touchées dans les wilayas qui ont été récemment témoins d’incendies. Sans oublier l’état psychologique des travailleurs du secteur et des élèves après la succession de crises de covid-19 qui tue encore, jusqu’aux incendies qui ont ravagé plusieurs régions.

Le même responsable a déploré un autre obstacle,  expliquant que les walis  ont accordé des vacances aux maires au plein milieu de la forte crise que traverse l’Algérie, alors qu’ils sont chargés de gérer les dossiers locaux, ce qui signifie que les écoles ne bénéficieront pas avant l’entrée scolaire des préparatifs nécessaires, notamment la stérilisation et les moyens de protection.

Par ailleurs, la prochaine rentrée sociale des corps de l’Education, l’Enseignement supérieur et la Formation professionnelle, est « tributaire de la vaccination de tous ».

Rentrée scolaire reportée

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé dans un communiqué rendu public aujourd’hui mercredi 18 août, que la date de la rentrée scolaire pour l’année 2021/2022 a été fixée finalement au 21 septembre prochain.

Initialement prévue pour me 07 septembre prochain, le ministère de l’Éducation tranche en optant pour la date du 21 septembre, et ce, à cause de la situation sanitaire dans le pays qui s’est détériorée.

Ainsi, le personnel administratif débutera le travail le 1er septembre alors que la rentrée des enseignants se fera le 7 du même mois.


Source link

Check Also

«La hausse des prix va provoquer une élévation du seuil de pauvreté»

Abdoune Benalloua. Economiste Spécialiste des questions de pauvreté et auteur d’études sur le niveau de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *