Des résultats en deçà des attentes

VACCINATION COLLECTIVE À SÉTIF

Du côté des Hauts-Plateaux sétifiens, la première semaine de la campagne nationale de vaccination de masse n’a pas obtenu les résultats escomptés. La vaccination de 32 000 personnes en quatre jours, soit une moyenne de 8000 doses par jour, fait grincer des dents les professionnels de la santé.

Contactés par El Watan, de nombreux praticiens et hospitalo-universitaires s’expliquent mal la réticence d’une grande partie de la population, laquelle fait mine d’oublier que le satané virus rôde encore et continue d’endeuiller de nombreuses familles. «Afin de vacciner le plus grand nombre de personnes, nous avons multiplié les points de vaccination et mobilisé toute une armée de médecins et de paramédicaux. Cependant, les résultats obtenus demeurent en deçà des attentes, des objectifs tracés et des gros moyens déployés. Il est vrai que nous avons dépassé le seuil des 360 000 vaccinations à Sétif, nous restons en revanche loin du million de personnes à vacciner à travers les quatre coins de la wilaya. Les réticences des gens ne nous découragent pas pour autant. Nous allons renforcer les campagnes de sensibilisation pour amener nos concitoyens à se faire vacciner. Dans ce sens, les médias ont un grand rôle à jouer», souligne Abdelkrim Dahane, le directeur de la santé et de la population (DSP) de la wilaya. «L’heure d’un retour à la vie normale n’a pas encore sonné. Alors qu’une grande frange de la population baisse carrément la garde. La situation sanitaire s’améliore de jour en jour. Avec une moyenne quotidienne de 10 à 12 hospitalisations dans les différentes structures sanitaires de la wilaya, nous sommes très loin du pic de plus de 100 hospitalisations jour. Pour juguler la pandémie, booster l’immunité collective et prendre le dessus sur le dangereux virus, la vaccination de masse est la seule issue. On n’a pas le choix. L’heure n’est pas à la polémique. Nous devons nous vacciner, point barre», affirment à El Watan des praticiens du CHU, qui a reçu hier la première centrale de production de l’oxygène médical d’une capacité de 55 000 l/h. Faisant partie d’un lot de trois gigantesques générateurs d’une capacité globale de 165 000 l/h, les importants équipements ont été financés par deux grands industriels de Sétif où la solidarité est citoyenne.


Post Views:
0



Source link

Check Also

Tribunal militaire de Blida : la cour d’appel confirme les 16 ans de réclusion contre Bouazza

La cour d’appel militaire de Blida a confirmé tard dans la soiree d’hier (jeudi 16 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *