Des réfugiés afghans arrivent déjà en Afrique | Afrique | DW

 Un premier groupe de 51 réfugiés afghans a débarqué en Ouganda pour être accueillis temporairement à la demande des Etats-Unis. Tout comme l’Ouganda, le Rwanda entend également accueillir des personnes évacuées d’Afghanistan qui ont fui les troubles suite au renversement du gouvernement afghan par les talibans. 

En décidant d’accueillir sur son sol jusqu’à 2.000 réfugiés afghans, l’Ouganda répond à une requête des Etats-Unis. Selon le ministère ougandais des Affaires étrangères, Washington avait en effet demandé à Kampala d’accueillir temporairement des ressortissants afghans « à risques » et d’autres personnes en transit vers les Etats-Unis ou d’autres destinations dans le monde. 

Lire aussi : Une prime pour rester en Afghanistan

Une terre d’accueil

Alors qu’un premier groupe de quelques dizaines de réfugiés venus d’Afghanistan vient de débarquer, l’ambassade des Etats-Unis à Kampala a remercié le pays hôte pour sa « générosité et son hospitalité « . L’Ouganda compte en effet parmi les pays qui accueillent le plus de réfugiés au monde en rapport de sa population, soit en tout près de 1,5 million de personnes selon les Nations unies.

Des réfugiés afghans évacués dans un avion de l'armée allemande.

Des réfugiés afghans évacués dans un avion de l’armée allemande.

Mais l’accueil des Afghans soulève un certain nombre d’inquiétudes. Selon le professeur Mwambutsya Mwebesa, historien à l’Université de Makerere, les réfugiés afghans pourraient attirer l’attention de terroristes internationaux tels qu’Al-Qaïda, Al Shabaab et l’Etat islamique vers l’Ouganda. 

Mais il précise que dans le même temps, l’accord entre Kampala et Washington contribuera à renforcer l’image de l’Ouganda.  » Maintenant, l’Occident considérera l’Ouganda comme un allié stratégique. Il servira les intérêts stratégiques de l’Ouest ou des Etats-Unis. D’un autre côté, le président de l’Ouganda aura une image positive sur le plan international, il sera considéré comme quelqu’un de généreux, il blanchira donc son image en ce qui concerne les droits de l’homme  » estime l’historien.

 » Des actes au lieu des paroles « 

Le Rwanda compte pour sa part accueillir 250 réfugiés afghans. Il s’agit en l’occurrence de l’ensemble des étudiants du seul internat pour filles d’Afghanistan, de leurs professeurs, du personnel d’encadrement et des membres de leurs familles. 

Lire aussi : La peur pour les femmes afghanes

L’accueil de ces personnes ne surprend pas maître Laurent Nkongoli. Cet avocat de profession a occupé plusieurs postes de responsabilité, notamment au sein de la Commission nationale des droits de la personne au Rwanda. 

«  A des périodes différentes, les Rwandais nous-mêmes, nous avons été réfugiés. Le gouvernement rwandais, les Rwandais en général comprennent cette nécessité d’accueillir des personnes qui se trouvent en danger, cela en collaboration avec d’autres pays, avec la communauté internationale » précise t-il.

Selon maître Laurent Nkongoli le Rwanda a  » l’expérience » et il est « vraiment nécessaire de réagir positivement par les actes au lieu de réagir seulement par des paroles, des condamnations « 

Selon l’Onu, le Rwanda abrite déjà au moins deux camps de réfugiés. Avec l’Ouganda, il sera donc le deuxième pays sur le continent africain à accueillir des réfugiés ayant fui l’Afghanistan. 




Source link

Check Also

Le calvaire des réfugiés au Cameroun | Afrique | DW

Bryan, trois ans, souffre de malnutrition sévère. Il vit dans le quartier New-Bell à Douala …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *