Des juristes s’expriment : La justice ne doit pas être subordonnée à l’Exécutif

Désormais, engager des poursuites judiciaires par les services de sécurité contre des responsables locaux est tributaire de l’aval préalable du ministère de l’Intérieur.

C’est ce qu’indique le contenu de la nouvelle instruction présidentielle, reprise par le ministre de l’Intérieur. Elle a été adressée, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur daté du 25 août, au ministre de la Justice, au commandant de la Gendarmerie nationale et aux directeurs de la Sécurité intérieure et de la Sûreté nationale. Ses motivations sont la relance économique, l’amélioration du climat des affaires et la multiplication des investissements qui, tous, connaissent une léthargie profonde.

 


Post Views:
0



Source link

Check Also

219 commissions rogatoires internationales lancées

ALGER – Deux cent dix-neuf (219) commissions rogatoires internationales, dont 43 exécutées et 156 en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.