Débat télévisé entre trois chanceliers allemands potentiels | Allemagne | DW

En Allemagne, les élections législatives au niveau fédéral se tiendront le 26 septembre 2021. A quatre semaines de cette échéance importante, les trois principaux candidats au poste de chancelier se sont livré à un premier débat télévisé dimanche soir (29.08.2021).

Après un début plutôt calme, le conservateur Armin Laschet (CDU), candidat du parti de Angela Merkel, le social-démocrate Olaf Scholz (SPD) et la candidate des Verts, Annalena Baerbock (Bündnis 90/Die Grünen), ont échangé des empoignades sur les thèmes de l’Afghanistan, du climat et de la politique fiscale.

Annalena Baerbock, la candidate écologiste, explique pourquoi elle est veut succéder à Angela Merkel : « Les dernières années d’immobilisme sous la grande coalition du SPD et de la CDU n’ont fait aucun bien à ce pays. Nous avons maintenant besoin d’un vrai nouveau départ, et c’est pour cela que je suis candidate », affirme la juriste de 40 ans.

>>> Lire aussi : Covid-19 : Merkel défend sa politique de gestion

Armin Laschet, le candidat des conservateurs, défend le bilan de l’actuelle chancelière mais promet une gouvernance plus moderne. « 16 ans sous Angela Merkel, c’était des années de bonne gestion, mais une nouvelle période commence maintenant, et elle a besoin de modernisation, et c’est pour cela que je suis candidat », a déclaré le ministre-président de la Rhénanie du Nord-Westphalie, l’Etat le plus peuplé d’Allemagne.

Enfin, le social-démocrate Olaf Scholz dit proposer un nouveau plan aux Allemands. « Nous avons un bon plan, j’ai aussi un bon plan, pour l’avenir, pour ce qui est nécessaire maintenant, et bien sûr j’ai pu me préparer assez bien à travers toutes les fonctions que j’ai occupées dans le passé », a assuré l’actuel ministre allemand des Finances.

Laschet, Baerbock et Scholz, participants au Triell organisé par la chaîne privée RTL

Laschet, Baerbock et Scholz, participants au « Triell » organisé par la chaîne privée RTL

Ils sont en revanche tombés d’accord sur la question du coronavirus. Les trois candidats ont annoncé vouloir tout faire pour éviter de nouveaux confinements et faire monter le taux de vaccination contre la Covid-19.

Au moment d’évoquer les éventuelles coalitions possibles pour former le prochain gouvernement après les élections, Armin Laschet a affirmé qu’il ne discuterait pas avec l’extrême-droite (AfD) et a réclamé à Olaf Scholz les mêmes garanties pour l’extrême-gauche (Die Linke). Le candidat SPD a botté en touche en déclarant qu’il avait une liste de critères indiscutables que les autres partis devront accepter pour pouvoir entrer en négociation avec lui, notamment la reconnaissance de l’OTAN.




Source link

Check Also

l’English Touring Opera veut se séparer de musiciens blancs au nom de la diversité — RT en français

La troupe d’opéra anglaise English Touring Opera a annoncé qu’elle entendait se séparer de certains …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *