Covid-19 : les performances des footballeurs baissent


Comme Messi, la majorité des footballeurs professionnels qui ont eu le covid souffrent de baisses de rendement pendant quelques semaines. Les conséquences du Covid-19 chez les sportifs de haut niveau sont un sujet peu étudié, mais quelques témoignages des sportifs d’élite commencent à mettre en lumière le problème du retour au sport après le covid. Le cas le plus notable est probablement celui de l’attaquant du Paris–Saint-Germain Lionel Messi, infecté en janvier 2022 en même temps que trois autres joueurs du PSG.

La “Pulga” a raté les trois premiers matchs de l’année, mais il est retourné aux entraînements dès qu’il n’était plus positif aux tests covid, deux semaines après l’infection. Cependant, les performances du septuple Ballon d’Or laissaient à désirer après son retour au Parc des Princes. Des mois après, il expliqua que cette baisse de rendement était due aux symptômes que le covid lui avait laissés (fatigue et problèmes respiratoires), qui ont empiré avec la reprise des matchs. Et son cas ne serait pas isolé. Selon la première étude sur les conséquences du covid chez les footballeurs, publiée le 14 juin 2022 dans le journal Physiological Reports, la majorité des footeux avec covid voient leurs performances baisser pendant quelques semaines.

Trois quarts des joueurs avaient une fatigue de longue durée

L’étude de l’Université d’Essex (Royaume-Uni) a suivi les joueurs d’une équipe de la troisième division italienne : 13 d’entre eux ont attrapé le covid pendant la saison 2020/2021, dont 10 ont été analysés dans cette étude. Ils ont été positifs au covid pendant 15 jours en moyenne et sont retournés sur le terrain deux à quatre jours après leur premier test négatif. Tous les joueurs infectés ont eu des formes légères du Covid-19, mais une bonne partie avait encore quelques symptômes un mois après l’infection : 77% d’entre eux se plaignaient de “fatigue générale” pendant environ 37 jours et 54% déclaraient une fatigue musculaire. Ce qui veut dire que la majorité d’entre eux ont repris leur activité alors qu’ils ressentaient encore de la fatigue à cause du covid.

Les performances physiques des joueurs ont chuté

Cette fatigue de longue durée semble avoir eu des conséquences sur le jeu des footballeurs. Leurs performances sur le terrain d’avant le covid (mesurées par GPS durant les 10 matchs précédant leur infection) ont été comparées avec celles d’après leur retour. En moyenne, ces joueurs ont baissé leur intensité pendant les matchs d’environ 4% après le covid. C’est-à-dire qu’ils parcouraient moins de distance par match et qu’ils courraient moins rapidement. “On a été surpris de voir un tel impact sur leur capacité de faire de l’activité physique à haute intensité. Les résultats de cette étude suggèrent que les symptômes de fatigue devraient être pris en compte pour décider du bon moment pour retourner au sport après le covid”, conclut Michelle Girardi, auteur de l’étude, dans un communiqué. Selon l’étude, ces baisses de rendement ne seraient pas causées par des problèmes respiratoires, car la capacité respiratoire des joueurs (mesurée par spirométrie) n’a pas changé significativement pour le groupe de joueurs infectés (même si des baisses individuelles ont été observées).

Les auteurs précisent que ces résultats sont à confirmer, car leur cohorte était de seulement 10 personnes et aussi car d’autres facteurs pourraient contribuer à ces baisses de performance (comme le fait de ne pas pouvoir s’entrainer pendant la période où les joueurs sont positifs au Covid-19). Mais d’autres analyses semblent aller dans le même sens que cette étude. Par exemple, The Economist a analysé les performances de 257 footballeurs professionnels (jouant en Allemagne et Italie) qui ont attrapé le covid. Eux aussi avaient une baisse significative de rendement, qui revenait à la normale environ 10 semaines après l’infection. Il est probable donc que les conséquences du covid chez les joueurs de haut niveau ne soient pas négligeables et elles devront être mieux prises en compte pour faciliter le retour aux terrains des sportifs.


Source link

Check Also

Maths : l’écart de niveau s’inverse au CP en faveur des garçons

C’est précisément à l’entrée en CP que les résultats des garçons en mathématiques dépassent nettement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.