Covid-19 : le taux de vaccination au 18 aout

La campagne de vaccination contre le Covid-19 en France a débuté le 26 décembre 2020. Pour avoir une idée claire de ses avancées, Sciences et Avenir publie toutes les semaines le pourcentage de personnes vaccinées par région (calculé à partir des données de vaccination communiquées par Santé publique France et la population de chacune des régions selon les estimations de population de l’Insee au 1er janvier 2020).

Au lundi 16 août : la campagne de vaccination ralentie encore un peu plus dans l’Hexagone, particulièrement dans le Grand Est. Cependant, toutes les régions métropolitaines approchent, voire dépassent, le seuil de 70 % de primovaccinés (à l’exception de la Corse, PACA et Île-de-France). La vaccination accélère en outre-mer, notamment en Martinique et à Mayotte.

Coup d’accélérateur à La Réunion

Ce ralentissement n’est pas encore visible pour la deuxième dose. Au contraire, on observe une légère accélération dans quelques régions (Hauts-de-France, Grand Est, Normandie, Occitanie, PACA et Corse). Cette accélération est encore plus forte en outre-mer, notamment à La Réunion et à Mayotte. Selon Santé publique France, un total de 46.413.148 personnes a déjà reçu la première dose d’un des vaccins (69,2% de la population) et 39.456.284 sont déjà entièrement vaccinés (58,8%).

Graphique 1. Taux de vaccination contre le Covid-19 par région (une dose), exprimé comme le pourcentage des habitants de chaque région ayant reçu au moins une dose des vaccins. Cliquez pour voir en plus grand. Crédit : Nicolas Gutierrez C.

Graphique 2. Taux de vaccination contre le Covid-19 par région (entièrement vaccinés), exprimé comme le pourcentage des habitants de chaque région ayant reçu les deux doses d’un des vaccins (ou la dose unique de Johnson & Johnson). Cliquez pour voir en plus grand. Crédit : Nicolas Gutierrez C.

Les personnes concernées par la vaccination sont les suivantes :

– L’ensemble des personnes de 12 ans et plus.

– La vaccination est recommandée pour les femmes enceintes.

– La vaccination n’est pas recommandée pour les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection à la Covid-19.


Source link

Check Also

Covid-19 aux USA: plus de morts que pour la grippe espagnole

Le Covid-19 a désormais tué davantage d’Américains que la grippe espagnole en 1918-19, selon les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *