Cinq ans de prison ferme requis contre «Erriva»

DIFFUSION DE VIDÉOS RACISTES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX à ANNABA

Poursuivi dans deux affaires : «discours de la haine comprenant un appel à la violence» et «incitation au crime et atteinte à l’ordre public sur les réseaux sociaux», le mis en cause «Erriva» a comparu, hier, devant le président de la section pénale près le tribunal correctionnel de Annaba pour répondre de ses actes.

Dans la première qui vient suite à une plainte déposée par la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADH) au lendemain d’une diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo appelant à la haine raciale, le procureur de la République a requis à l’encontre de l’accusé cinq ans de prison ferme. En tant que partie civile, la LADH a réclamé à travers son représentant et avocat une réparation, estimée à un dinar symbolique. S’agissant de la seconde affaire dans laquelle le parquet s’est autosaisi, le représentant du ministère public a demandé contre «Erriva», pour avoir appelé aux crimes sur les réseaux sociaux suite à la fermeture des plages pour confinement, une peine d’une année de prison ferme. Prenant le relais, le collectif de la défense (une dizaine d’avocats) a tenté par tous les moyens de disculper son mandant allant jusqu’à accuser ses détracteurs d’extrémisme. Mais la sagesse du président de l’audience a primé sur les plaidoiries.


Post Views:
39



Source link

Check Also

Air Algérie : Un membre du personnel navigant arrêté en France

Un membre du personnel navigant de la compagnie Air Algérie a été «appréhendé» en France, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *