Benjamin Griveaux se reconvertit en animateur télé sur une chaîne économique — RT en français


Démissionnaire de son mandat d’élu en mai 2021, l’ancien porte-parole du gouvernement est retourné dans le secteur privé, notamment pour animer une émission mensuelle sur BSmart dans laquelle il recevra «des patrons, petits et grands».

Un an et demi après l’affaire de vidéos intimes qui l’avait conduit à se retirer de la course à la mairie de Paris, l’ancien député LREM Benjamin Griveaux a été recruté par la chaîne économique BSmart pour animer une émission mensuelle à partir du 18 septembre, rapporte le 28 août le Journal du Dimanche (JDD).

L’ancien porte-parole du gouvernement, qui a quitté son mandat d’élu le 12 mai, a également créé «une société de conseil auprès de dirigeants d’entreprises et de start-up». Dans son émission intitulée Smart & Strat, Benjamin Griveaux «s’intéressera aux stratégies d’entreprises» et recevra «des patrons, petits et grands» sur cette chaîne fondée il y a un an.

A aucun moment je n’ai senti un acharnement à mon égard

Il ne se voit pas pour autant comme journaliste, car cela «ne s’improvise pas», explique-t-il à l’hebdomadaire dominical. «Ma nouvelle vie c’est d’accompagner des dirigeants et des entrepreneurs, de les aider à grandir et à imaginer des solutions innovantes face aux défis à relever», ajoute-t-il.

Concernant l’affaire qui l’a éloigné de la vie politique, l’ancien socialiste estime que «l’essentiel, [s]a famille, a été préservé». L’artiste russe Piotr Pavlenski avait revendiqué la diffusion de vidéos à caractère sexuel de Benjamin Griveaux, alors candidat LREM à la mairie de Paris, précipitant son retrait de la bataille des municipales le 14 février 2020. Sur le traitement médiatique de l’affaire, l’ex-membre du gouvernement juge que «globalement, et à de très rares exceptions près, il y a eu beaucoup de bienveillance». «A aucun moment je n’ai senti un acharnement à mon égard», souligne-t-il.


Source link

Check Also

Le calvaire des réfugiés au Cameroun | Afrique | DW

Bryan, trois ans, souffre de malnutrition sévère. Il vit dans le quartier New-Bell à Douala …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *