Béjaïa : Marche réprimée à Kherrata

Des escarmouches ont eu lieu hier dans la ville de Kherrata, à l’extrême est de Béjaïa, entre des manifestants et les forces antiémeute qui se sont échangés des jets de pierre et de gaz lacrymogènes, rapportent des sources locales. Quelques dizaines de manifestants se sont rassemblés sur la place de la Liberté, baptisée par la population place du 16 Février 2019, pour marcher en continuité du mouvement populaire, qui a repris samedi dernier après une seconde éclipse pour cause de pandémie. Contrairement à la dernière marche qui s’est déroulée dans le calme, hier, la police s’est déployée, en nombre, à travers certains endroits du centre-ville, notamment autour de la place de la Liberté, pour empêcher l’action du jour. Elle a procédé à plusieurs arrestations parmi, notamment, les militants du mouvement, selon les mêmes sources locales.

En plus des traditionnels slogans du hirak réclamant toujours le changement du système, les manifestants étaient sortis pour dénoncer les arrestations qui ciblent encore des activistes du mouvement et crier leur solidarité envers les détenus d’opinion, notamment les derniers à avoir été embarqués, à l’exemple d’un militant de la ville d’Aokas, Ikni Djamel, arrêté lundi et mis en garde à vue. Un rassemblement de soutien a été organisé hier à la place Saïd Mekbel où un groupe de militants a réclamé sa libération ainsi que celle des militants qui demeurent derrière les barreaux.


Post Views:
0



Source link

Check Also

feu vert pour le retour du public avec pass sanitaire – الشروق أونلاين

Le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) a annoncé jeudi le retour du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *