Après une troisième vague particulièrement meurtrière : A-t-on tiré les leçons de la crise sanitaire ?

La 3e vague du coronavirus, plus meurtrière que les précédentes, est un coup de semonce, mettant en évidence l’extrême fragilité du système sanitaire algérien.

Il est aujourd’hui plus que nécessaire de tirer les leçons du désastre survenu cet été, à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, afin d’éviter un autre chaos. D’ores et déjà, certains enseignements sont très clairs: les autorités sanitaires ont péché par manque d’anticipation et les citoyens par manque de respect des mesures sanitaires. «Il y a eu des drames que nous aurions pu éviter, avec une meilleure préparation, explique Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses de Boufarik. Le problème s’est situé à deux niveaux : d’une part, un relâchement total des mesures barrières de la part des citoyens et, d’autre part, le manque d’anticipation des pouvoirs publics.» Mais il y a bien d’autres leçons à tirer tant, depuis des décennies, les hôpitaux algériens ont été détériorés, dégradés, brocardés…

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0



Source link

Check Also

Handicapés : le parcours du combattant

Difficultés d’accès à l’espace public, à l’école, au travail… L’accueil des athlètes – livrés à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *